Blog

   

Un peu d’Histoire: L’origine de Noel, les Saturniales

La période du passage au solstice d’hiver est universellement célébrée.

Les Saturnales (en latin Saturnalia) sont durant l’antiquité romaine des fêtes se déroulant durant la période proche du solstice d’hiver, qui célèbrent le dieu Saturne et sont accompagnées de grandes réjouissances populaires.

Pour la recherche moderne, les Saturnales sont une fête typique du « crépuscule de l’année » – Saturne est essentiellement le dieu de la période qui précède le solstice d’hiver – comme la fête celtique de Samain, période qui voit des pratiques de potlatch, de banquets et magnificence, pendant laquelle la paix règne et la communication avec le monde des morts est établie.

Au cours des Saturnales, les esclaves jouissent d’une apparente et provisoire liberté.

Durant cette fête très populaire, l’ordre hiérarchique des hommes et logique des choses est inversé de façon parodique et provisoire : l’autorité des maîtres sur les esclaves est suspendue. Ces derniers ont le droit de parler et d’agir sans contrainte, sont libres de critiquer les défauts de leur maître, de jouer contre eux, de se faire servir par eux. Les tribunaux et les écoles sont en vacances et les exécutions interdites, le travail cesse. On fabrique et on offre de petits présents (saturnalia et sigillaricia). Des figurines sont suspendues au seuil des maisons et aux chapelles des carrefours. Un marché spécial (sigillaria) a lieu. De somptueux repas sont offerts.

La population se porte en masse vers le mont Aventin. On enlève à la statue du dieu les chaînes portées par lui, depuis que Jupiter a voulu contenir son appétit dévorant en le soumettant au rythme régulier des astres et des jours.

Demain ,nous aborderons la vision africaine. N’hésitez pas à laisser vos commentaires.

Bonnes préparations…

Aucun commentaire

Poster un commentaire